As part of the Unified Community Platform project, your wiki will be migrated to the new platform in the next few weeks. Read more here.

Skellige

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Flag Skellige.png Hrb unof Skellige.png
Skellige
V.O.
Skellige
Informations sociétales
Capitale(s)
Kaer Trolde (?)
Langue(s)
Jargon de Skellige
Religion(s)
Freya

Skellige est un archipel. Des terrasses supérieures de la citadelle de Kaer Trolde, la principale forteresse d’Ard Skellig, on pouvait admirer quasiment tout l’archipel. Droit devant, au-delà du bras de mer, se trouvait l’île d’An Skellig, peu élevée et plate côté sud, escarpée et fendue par les fjords sur sa face nord, invisible. Loin sur la gauche, avec ses montagnes dont les sommets se noyaient dans les nuages, la verte et haute Spikeroog brisait les vagues qui venaient se jeter sur le relief déchiqueté de ses récifs. Sur la droite on distinguait les falaises escarpées de l’île d’Undvik qui grouillaient de mouettes, de pétrels, de cormorans et de fous de Bassan.[1].

Derrière Undvik on distinguait le cône boisé d’Hindarsfjall, les plus petits îlots de l’archipel. Et si l’on grimpait au sommet de l’une des tours de Kaer Trolde, si l’on regardait en direction du sud, on apercevait une île solitaire, l’île Faroe, séparée des autres, qui pointait hors de la surface de l’eau telle la crête d’un immense poisson.[1]

Armoiries[modifier | modifier le wikicode]

Les armoiries utilisées ne sont pas canonique.

Îles[modifier | modifier le wikicode]


Autres[modifier | modifier le wikicode]


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Des terrasses supérieures de la citadelle de Kaer Trolde, la principale forteresse d’Ard Skellig, on pouvait admirer quasiment tout l’archipel. Droit devant, au-delà du bras de mer, se trouvait l’île d’An Skellig, peu élevée et plate côté sud, escarpée et fendue par les fjords sur sa face nord, invisible. Loin sur la gauche, avec ses montagnes dont les sommets se noyaient dans les nuages, la verte et haute Spikeroog brisait les vagues qui venaient se jeter sur le relief déchiqueté de ses récifs. Sur la droite on distinguait les falaises escarpées de l’île d’Undvik qui grouillaient de mouettes, de pétrels, de cormorans et de fous de Bassan. Derrière Undvik on distinguait le cône boisé d’Hindarsfjall, les plus petits îlots de l’archipel. Et si l’on grimpait au sommet de l’une des tours de Kaer Trolde, si l’on regardait en direction du sud, on apercevait une île solitaire, l’île Faroe, séparée des autres, qui pointait hors de la surface de l’eau telle la crête d’un immense poisson.

Yennefer descendit sur la terrasse inférieure et s’arrêta près d’un groupe de femmes à qui l’orgueil et la position sociale interdisaient de se précipiter en toute hâte sur le quai et de se mêler à la populace. En dessous se trouvait la ville portuaire, noire et massive, pareille à un énorme crustacé de mer rejeté par les flots.

Du bras de mer entre An Skellig et Spikeroog surgissaient l'un après l’autre les drakkars. Dans la lumière blanche et rouge du soleil leurs voiles flamboyaient, les ombons de cuivre des boucliers scintillaient, suspendus à bâbord des embarcations.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?

» À l’aube, reprit-elle au bout d’un instant, la rumeur des poursuivants avait cessé depuis longtemps, et je pus me remettre en route. J’avais déjà une monture. Le bracelet magique que j’avais ôté du poignet d’Hotsporn avait parfaitement fonctionné. La jument morelle était revenue. Désormais, elle m’appartenait. C’était mon cadeau. Il existe une coutume sur les îles Skellige, le sais-tu? Toute jeune fille a droit à un présent de la part de son premier amant. Quelle importance que le mien soit mort avant d’avoir eu le temps de le devenir?
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?


Skellige dans les adaptations[modifier | modifier le wikicode]

Dans Gwent: The Witcher Card Game[modifier | modifier le wikicode]

Arbre des récompenses[modifier | modifier le wikicode]

Parchemin 1 : Une poignée de rochers surgissant des eaux, comptant plus de moutons que d'hommes. Des bergers, des ivrognes et des pêcheurs braillards, voilà ce que recèle au premier abord cette nation qui semble des plus faciles à soumettre. Bien des souverains du continent s'y sont essayés, et tous sont venus se briser sur les falaises escarpées de Skellige...
Parchemin 2 : Mais comment les insulaires ont-ils réussi à repousser l'armada nilfgaardienne et les incursions de Cidaris ? Ces échecs s'expliquent, pour certains, par les redoutables tempêtes qui projetèrent leurs navires contre les récifs ; de telles excuses provoquent souvent l'hilarité des résidents de Skellige.
Parchemin 3 : Les habitants de Skellige ont leur propre philosophie. Si tu ne peux pas nager dans la tempête, va jouer dans la boue. Si tu n'aimes pas la bagarre, ta place est dans les champs.
Parchemin 4 : Ils ne sont pas exactement faits du même bois que leurs frères du continent. Ils sont plus robustes, plus endurants, plus résistants à la douleur. Et, surtout, plutôt que de redouter la mort, ils attendent avec impatience la gloire qu'elle leur apportera.
Coffre 1 : Au sein du panthéon richement fourni des îles Skellige, la place d'honneur est réservée à Freya, déesse de l'amour, de la fertilité, des foyers et des récoltes. Beaucoup voient en elle une divinité similaire à Melitele, dont le culte est pratiqué sur le continent. Mieux vaut éviter une telle comparaison, toutefois, en présence des insulaires, qui la considéreraient comme un véritable sacrilège. Freya est également la sainte patronne des devins, des prophètes et des télépathes, ainsi que le montrent les symboles qui lui sont associés : un chat, qui voit et entend ce qui est caché, un faucon capable d'observer depuis les cieux, et Brisingamen, le collier légendaire.
Coffre 2 : Sept clans peuplent les îles de Skellige : Brokvar, Dimun, an Craite, Drummond, Tordarroch, Heymaey et Tuirseach. Chacun considère être le plus puissant et le plus courageux, et leurs membres n'hésitent pas à défier en duel quiconque oserait douter de leur puissance. Cela étant, les insulaires reconnaissent tous l'autorité de leur roi, choisi par vote populaire. Qui peut se porter candidat à une telle élection ? Tout un chacun, quel que soit son sexe, son âge ou sa lignée.
Coffre 3 : Les habitants de Skellige sont plus proches de la nature que la plupart de ceux du continent. Sur les îles, les druides suscitent un respect qui ne leur est témoigné nulle part ailleurs, et les chasseurs traitent les animaux avec des égards uniques. Dans les rangs de leurs armées, enfin, les ours rugissent d'une force peu commune.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. ↑ Sur Skellige, le titre de roi n'est qu'une tradition - tout le pouvoir est entre les mains du Jarl.[2]

Références[modifier | modifier le wikicode]