Soulèvement de Thanedd

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Icon Battlefield.png

Le Soulèvement de Thanedd est survenu la nuit précédant une assemblée générale de magiciens planifiée sur l'île de Thanedd début juillet. Durant ce soulèvement des mages ont essayé de prendre le pouvoir dans la Confrérie des Mages au bénéfice de Nilfgaard. La prise de pouvoir a échoué mais de nombreux mages ont trouvé la mort ce soir là.

Cette même nuit le roi Vizimir de Rédanie est assassiné par un terroriste elfe.

Le lendemain, en réponse à une agression (réelle ou simulée) des forces d'Aedirn, les armées de Nilfgaard ont attaqué la Lyrie et Aedirn à Dol Angra, marquant ainsi le début de la deuxième guerre entre les royaumes du Nord et Nilfgaard.

A la suite du soulèvement, la confiance dans les magiciens par les royaumes du Nord s'effondra. Nombre d'entre eux furent expulsés des cours royales et le Conseil des Mages fut dissous. Le soulèvement est depuis cité comme l'un des événements déclencheurs de la guerre contre Nilfgaard qui suivit.


La Saga du Sorceleur 
Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.
Cliquez ici pour visualiser.

Avertissement « spoiler » : Des détails majeurs suivent.

Cliquez ici pour visualiser.[modifier le wikicode]

Suivant la tradition, l'assemblée était précédée la veille au soir d'un banquet d'accueil où tout le monde reprenait contact, discutait, négiciait et flirtait comme dans tout cocktail mondain. Yennefer, suite à leur réconciliation récente, y avait amené Geralt. Mais les choses dégénérèrent durant la nuit.

Des mages soudoyés par Nilfgaard, conduits par Vilgefortz et Francesca Findabair, avaient planifié une attaque sournoise contre leurs homologues du Nord au début de l'assemblée. Mais certains magiciens restés loyaux envers les rois du Nord, emmenés par Philippa Eilhart, ayant eu vent de l'attaque à venir, ont décidé de prendre les devants. En pleine nuit, et alors même que la réception n'était pas terminée, ils procédèrent à l'arrestation préventive de Vilgefortz, Francesca et leurs alliés avant qu'ils ne puissent nuire. L'erreur qu'ils commirent fut de ne pas prévenir certains membres influents du Chapitre des magiciens restés neutres dont Tissaia de Vries.

Cette dernière ne crut pas que Francesca ait pu se vendre à Nilfgaard et se persuada que c'était en fait Philippa et ses collègues royalistes qui voulaient faire un putsch pour s'emparer du pouvoir du Conseil des mages au bénéfice des rois. Alors que tout le monde était monté au palais de Garstang, Tissaia fit venir Yennefer qui avait mis Ciri en état de transe, et un medium en transe ne peut pas mentir. Ciri affirma que Aedirn venait d'attaquer Nilfgaard à Dol Angra et que Vizimir de Rédanie venait d'être assassiné cette nuit même par un terroriste : la Rédanie n'avait plus de roi. Cela confirma Tissaia dans son idée que Philippa, conseillère de Vizimir, recherchait le pouvoir pour elle-même.

Pour libérer Francesca et ses compagnons et immobiliser magiquement les royalistes, Tissaia leva le blocus de magie qui existait à Garstang depuis des années. Bien mal lui en prit. Aussitôt Francesca ouvrit de l'intérieur une porte menant aux souterrains de l'île vers Garstang, ouvrant la voie à une armée de Scoia'tael qui avait été secrètement transportée sur l'île pour prendre part au soulèvement. Aux côtés de ceux-ci se trouvaient Cahir Mawr Dyffryn aep Ceallach et Rience. Tissaia comprit alors l'énorme erreur qu'elle avait commise en ne croyant pas Philippa au sujet des magiciens vendus à Nilfgaard, mais il était trop tard. Les magiciens des deux clans et les Scoia'tael commencèrent un combat sanglant.

Yennefer ayant amené Ciri sur Thanedd, Cahir et Rience avaient espéré y capturer la fille. Cahir faillit réussir mais Ciri fut capable de prendre le dessus lors d'un combat à l'épée et s'enfuit. Un peu plus tard Geralt fut sur le point de tuer Cahir mais renonça à la dernière minute quand le chevalier lui révéla avoir été celui qui avait sauvé Ciri durant le Massacre de Cintra.

Vers la fin de la bataille, Geralt rencontra et combattit Vilgefortz, mais le magicien se révéla beaucoup plus fort que le sorceleur ne l'avait anticipé. Vilgefortz blessa sérieusement Geralt mais ne le tua pas alors qu'il aurait pu facilement le faire. A la place, le magicien lui apprit que cette rencontre n'avait été qu'une "petite leçon" et repartit à la recherche de Ciri. Triss Merigold trouva ensuite le sorceleur et le téléporta à Brokilone avec l'aide de Tissaia de Vries pour qu'il puisse y être soigné.

Ciri et Yennefer disparurent durant la nuit et Geralt les recherchera toutes deux très longtemps par la suite. Personne ne semblait pouvoir affirmer que Yennefer ait pris part à la préparation des évènements et si oui, de quel côté.


Belligérants notables[modifier | modifier le wikicode]

Loyalistes :

Rebelles :

Neutres :

Autres :

Victimes du Soulèvement[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]