Stella Congreve

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
{{{rubrique}}}
Estella Congreve
Identité
V.O.
Estella Congreve
Surnom(s)
Stella
la mère-impératrice
Espèce
Humaine
Décès
1331
Statut
Titre(s)
Comtesse de Liddertal
Famille
Père
Otton de Congreve
Conjoint(e-s)
Comte de Liddertal

Estella Congreve, aussi connu comme Stella Congreve est la comtesse de Liddertal et la fille du baron Otton de Congreve. Elle était une aristocrate de la cour de l'empereur Emhyr var Emreis.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Jouissant de la grande estime de l’empereur Emhyr var Emreis, elle était considérée à la Cour comme une personne d’une grande importance. Quoiqu’elle n’exerçât aucune fonction, il était de notoriété publique que l’empereur avait coutume d’accorder à sa voix et à son opinion une grande attention. En raison de son immense attachement à la jeune impératrice Cirilla Fiona, qu’elle aimait comme sa propre fille, on la surnommait en plaisantant « la mère-impératrice ». [1].

Stella Congreve dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Avant Le Temps du Mépris[modifier | modifier le wikicode]

À la mort du vieux comte Liddertal, survenue rapidement, elle géra ses biens de manière fort judicieuse, parvenant ainsi à se constituer une fortune non négligeable. [1]

Dans Le Temps du Mépris[modifier | modifier le wikicode]

C'est elle qui accompagna la fausse Ciri lors de sa première audience devant l'empereur Emhyr var Emreis. L'empereur conféra à Cirilla le titre de princesse de Rowan et d’Ymlac et celui de maîtresse du château de Darn Rowan où elles se rendront en attendant l’avènement de temps plus calmes et plus heureux. Stella Congreve continua alors l'entretien et de l'éducation de la fausse Ciri à Darn Rowan comme lui avait ordonné Emhyr. [2]

Après Le Temps du Mépris[modifier | modifier le wikicode]

Stella survécut, tant à l’empereur qu’à l’impératrice, et mourut en 1331 ; quant à son énorme fortune, elle revint en héritage à de lointains parents de la branche des Liddertal, appelés les Blancs ; ces derniers étant des personnes écervelées et imprévoyantes, ils dilapidèrent leur patrimoine dans sa totalité. [1]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]