Stregobor de Kovir

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Stregobor de Kovir
Identité
V.O.
Stregobor z Koviru
Alias
Maître Irion
Espèce
Humain
Nationalité
Flag Kovir.svg
Statut
Occupation(s)
Magicien

Stregobor de Kovir est un magicien qui fut l'un des conseillers d'Idi, roi de Kovir.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Stregobor de Kovir avait toujours eu l'air de ce à quoi doit ressembler un magicien selon toutes les règles et toutes les représentations. Grand, maigre, voûté, avec d'épais sourcils blancs broussailleux, et un long nez crochu. Pour compléter le tableau, il portait une longue et ample robe noire aux manches incroyablement larges et tenait à la main un très long bourdon surmonté d'un pommeau de cristal.[1]

Stregobor de Kovir dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Avant Le Moindre Mal[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Moindre Mal[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

Mais Stregobor avait toujours eu l'air de ce à quoi doit ressembler un magicien selon toutes les règles et toutes les représentations. Grand, maigre, voûté, avec d'épais sourcils blancs broussailleux, et un long nez crochu. Pour compléter le tableau, il portait une longue et ample robe noire aux manches incroyablement larges et tenait à la main un très long bourdon surmonté d'un pommeau de cristal.
— « Le moindre mal », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) 123 – 124

— Non. C’est le dernier endroit où je m’attendais à te voir. Si ma mémoire est bonne, avant, tu habitais à Kovir, dans un beffroi qui ressemblait à celui-ci.
— Bien des choses ont changé depuis.
— Ne serait-ce que ton nom ! Ainsi, tu te fais appeler maître Irion, maintenant.
— C’est le nom du bâtisseur de ce beffroi, il a trépassé il y a près de deux cents ans. J’ai jugé important de lui rendre en quelque sorte hommage en occupant son domicile. Je suis ici en tant que résident. La majorité des habitants de Blaviken vit de la mer, et comme tu le sais, ma spécialité, outre les illusions, c’est la météorologie. Tantôt je calme une tempête, tantôt j’en provoque une, tantôt je fais souffler un vent d’ouest pour rapprocher les bancs de merlans et de colins des côtes. J’arrive à en vivre. Enfin, disons que j’y arrivais, ajouta-t-il d’un ton lugubre.

— « Le moindre mal », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) ?

— Notre dernière rencontre a eu lieu à Kovir, à la cour du roi Idi, dit Geralt. J’étais venu chercher mon dû pour avoir tué un amphisbène qui terrorisait la région. Avec un homme de ta confrérie, Zavist, tu m’as alors traité à qui mieux mieux de charlatan, de machine à tuer et, si je me souviens bien, de mangeur de charogne. Résultat, non seulement Idi ne m’a pas payé un sou, mais il m’a donné douze heures pour quitter Kovir et comme son sablier ne marchait pas bien, c’est tout juste si j’en ai eu le temps. Et maintenant, dis-tu, tu comptes sur mon aide ! Tu es poursuivi par un monstre ! De quoi as-tu peur, Stregobor ? S’il t’attrape, dis-lui que tu aimes bien les monstres, que tu les protèges et que tu veilles à ce qu’aucun sorceleur mangeur de charogne ne trouble leur tranquillité. En vérité, si ce monstre t’étripe et te dévore, c’est qu’il n’est qu’un affreux ingrat.
— « Le moindre mal », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) ?


Stregobor dans les adaptations[modifier | modifier le wikicode]

Dans Gwent: The Witcher Card Game[modifier | modifier le wikicode]

Arbre des récompenses[modifier | modifier le wikicode]

Parchemin 1 : Stregobor ressemblait à un sorcier sorti tout droit d'un conte de fée : grisonnant, barbu et bossu, il tenait un long bâton à la main et était toujours affublé d'une robe pendante noire à longues manches. On pourrait dire qu'il avait l'air digne. Mais en réalité, aucun sorcier qui se respecte n'aurait voulu qu'on le surprît avec ce genre de vêtements et d'accessoires. À l'exception de Stregobor, bien sûr.
Parchemin 2 : Stregobor était réputé pour ses illusions d'un incroyable réalisme. Il faisait apparaître des fleurs au doux parfum, des pommes que l'on pouvait croquer, des abeilles aux piqûres douloureuses et de magnifiques femmes faisant absolument tout ce que leur créateur désirait. Ces dernières auraient même motivé les recherches de Stregobor sur les illusions, mais le sorcier nia toujours farouchement ces allégations.
Parchemin 3 : Les illusions n'étaient pas le seul point fort de Stregobor. Il était aussi capable de calmer ou de créer des orages, en contrôlant précisément les vents ou les nuages. Cependant, ce fut la malédiction du soleil noir qu'il étudia avec le plus de passion.
Parchemin 4 : En grande partie à cause de l'insistance de Stregobor, la confrérie des sorciers emprisonna dans des beffrois et tua (plus ou moins intentionnellement) des dizaines de jeunes filles d'extraction royale. Selon les prophéties, soixante princesses très exactement étaient soi-disant possédées par des démons, maudites, contaminées par le soleil noir. Il était écrit qu'elles "rempliraient les vallées de rivières de sang". C'était écrit, mais pas prouvé.
En fin de compte les fioles de Stregobor furent les seules choses à se remplir de sang.
Coffre : La confrérie des sorciers s'empara de la plupart des princesses censément affectées par la malédiction du soleil noir. Stregobor se chargea personnellement de l'examen post-mortem d'un grand nombre de ces jeunes filles, qui périrent souvent lors d'expériences… Aucune de ces expériences n'aboutit aux résultats prévus. Si les corps des princesses présentaient bien des mutations, Stregobor ne découvrit aucune preuve formelle de ses affirmations : elles saignaient, souffraient et mouraient comme de simples humains.
Toutefois, l'une d'elles lui échappa : Renfri, la princesse de Creyden, aussi appelée la Pie-grièche. Des années durant, elle mendia, mentit, vola et vendit même son corps dans le seul but de survivre. Une fois devenue plus forte et après avoir réuni sa propre bande de bandits, Renfri commença à chercher vengeance par tous les moyens… Elle l'obtiendrait quoi qu'il en coûte. Pour mettre la main sur Stregobor, elle était prête à massacrer toute une ville. Un sorceleur aux cheveux blancs évita que cela n'arrivât, en tuant non seulement Renfri, mais aussi toute la bande de la Pie-grièche. Ironiquement, cet acte de bravoure lui valut seulement le surnom de Boucher de Blaviken.
Pendant ce temps, Stregobor s'enfuit, en se soustrayant à la culpabilité et un châtiment.

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]