Stryge

De Sorceleur Wiki
(Redirigé depuis Strige)
Aller à : navigation, rechercher
Stryge
Détails
V.O.
Strzyga

La stryge[N 1] est une femme transformée en monstre, par une malédiction. Il semble que cette malédiction tue la femme, et la ressuscite sous la forme de la stryge.

Les stryges sont carnivores. Elles sont extrêmement vives et agressives.

La stryge chasse la nuit. La journée, elle reste dans sa tombe.

Une stryge peut être guérie de sa malédiction si on l'empêche de retourner dans sa tombe avant le levé du Soleil. Mais elle ne récupérera pas toujours ses facultés mentales et, bien que l'on puisse l'empêcher avec des amulettes et des rituels, pourra redevenir une stryge.

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Geralt, ne ternis pas l’image que j’ai des sorceleurs ! Cette affaire dure déjà depuis plus de six ans ! La strige expédie près d’une cinquantaine de personnes par an, même s’il y a moins de victimes aujourd’hui parce que tout le monde se tient à distance du château.[...]
— « Le sorceleur », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) ?

— La princesse a l’allure d’une strige ! hurla-t-il. De la strige la plus strige dont j’aie jamais entendu parler ! Sa Grandeur la fille du roi, ce maudit superbâtard, a quatre coudées de haut ; elle fait penser à une barrique de bière ; elle a une gueule qui va d’une oreille à l’autre, pleine de dents aiguisées comme des poignards, des yeux rouges et des boucles rousses, de grosses paluches griffues de chat sauvage qui descendent jusqu’à terre ! Je m’étonne que nous n’ayons pas encore commencé à adresser son portrait aux cours amies ! La princesse, que la peste l’étouffe, a déjà quatorze ans, il est temps de songer à la marier à quelque prince héritier !
— « Le sorceleur », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) ?

La conversation ne donna pas de grands résultats. Le meunier, terrorisé, bredouillait, bégayait. Ses cicatrices en dirent davantage au sorceleur : la strige avait un écartement des mâchoires impressionnant et des dents effectivement acérées dont quatre très longs crocs sur la mâchoire supérieure, deux de chaque côté ; ses griffes étaient assurément plus acérées que celles des chats sauvages, mais moins recourbées. C’était d’ailleurs ce qui avait permis au meunier de s’arracher à leur étau.
— « Le sorceleur », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) ?

La description qu’on lui en avait faite était exacte. Sa grosse tête disproportionnée, plantée sur un cou très court, était entourée d’une auréole de cheveux rougeâtres, crépus et emmêlés. Ses yeux brillaient dans le noir comme deux braises.
La strige se tenait immobile, les yeux fixés sur Geralt. Soudain elle ouvrit la gueule, comme pour faire étalage de ses énormes dents blanches et pointues, à la suite de quoi elle claqua la mâchoire d’un coup sec évoquant la fermeture d’un coffre. Elle bondit aussitôt, sur place, sans élan, ses griffes ensanglantées tendues vers le sorceleur.

— « Le sorceleur », dans la collection Le Dernier Vœu, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Les stryge ou striges (du grec στρίγξ / strígx, « oiseau de nuit »), sont des démons femelles ailés, mi-femmes, mi-oiseaux, qui poussent des cris perçants. Elles apparaissent dès l'Antiquité dans la croyance romaine (les premiers textes portant sur le sujet ont en effet été écrits en latin et semblent se référer à une ancienne croyance populaire).

Références[modifier | modifier le wikicode]