Sylvia Anna

De Sorceleur Wiki
(Redirigé depuis Syanna)
Aller à : navigation, rechercher
{{{rubrique}}}
Sylvia Anna
Identité
V.O.
Sylvia Anna
Surnom(s)
Syanna, Rhenawedd, Rhena
Espèce
Humaine
Nationalité
Flag Toussaint.svg
Apparence
Cheveux
Noir
Famille
Fratrie
Anna Henrietta

Sylvia Anna est la sœur de Anna Henrietta.

Entrée de Journal[modifier | modifier le wikicode]

Sylvia Anna, ou Syanna pour les intimes… Joli nom, n'est-ce pas ? Un nom digne de la fille d'un duc et de la sœur d'une duchesse, à n'en point douter. Pourtant, la destinée de la belle Syanna ne fut pas aussi heureuse que ses nobles origines auraient pu le laisser espérer. De bien mauvais auspices ternirent en effet le jour de sa naissance : venue au monde pendant une éclipse, elle fut désignée comme victime de la malédiction du soleil noir. Geralt doutait de l'existence de cette prétendue malédiction, mais la croyance populaire voulait que Syanna ait le cœur empli de cruauté et soit animée par un perpétuel désir de meurtre.
Hélas pour la fillette, ses propres parents accordèrent foi à la superstition et jugèrent plus prudent de l'éloigner de la cour ducale. Syanna préféra la fuite à l'exil forcé et, après avoir été aperçue en Nazair, sembla disparaître corps et biens.
Anna Henrietta, aimante et sensible, pleura de longues années l'absence de sa sœur présumée morte. Pourtant, lorsque cette dernière refit surface, la réunion familiale ne fut pas des plus chaleureuses : pleine de mépris envers Anna Henrietta, Syanna refusa de lui parler.
Précisons à toutes fins utiles que, quelques minutes auparavant, Syanna venait d'être démasquée et accusée d'avoir organisé une série de meurtres…
Le voyage de Geralt vers la Contrée des Mille Fables s'avéra des plus fructueux. Ses conversations avec Syanna lui permirent d'éclaircir plusieurs points et d'apprendre que ses projets meurtriers étaient avant tout motivés par un désir de vengeance envers ceux qui l'avaient condamnée à l'exil tant d'années auparavant. La vengeance, cette éternelle source de conflit et de souffrance, semblait devoir mener Syanna à sa perte… ou tout du moins à une confrontation avec un vampire supérieur, tueur sanguinaire et amant éconduit, toujours fou d'amour pour la belle.
Geralt mena Syanna à Dettlaff, sans se douter de la conclusion explosive qui allait ponctuer cette histoire. Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis leur dernière rencontre, mais la violence des sentiments de Dettlaff pour Syanna n'avait en rien diminué. Il se jeta sur elle pour la mettre en pièces et la belle ne dut son salut qu'à un ruban magique acquis dans la Contrée des Mille Fables, grâce auquel elle fut transportée hors de danger, dans l'endroit le plus sûr du palais ducal. C'est ainsi que Syanna échappa aux griffes du vampire pour atterrir tout droit dans les geôles du palais…
Que se passe-t-il lorsqu'un puissant vampire retrouve la femme qui a bafoué son amour aveugle pour le manipuler et le pousser à commettre une série de meurtres ? Telle est la question que Geralt aurait dû se poser avant d'amener Syanna à Dettlaff. Sans doute espérait-il que l'amour prendrait le dessus sur l'orgueil blessé du vampire… sans comprendre que Dettlaff n'agissait plus ni par amour, ni par orgueil. Il avait tout simplement réalisé que la femme qu'il avait placée sur un piédestal était en fait une créature mesquine et malicieuse, un être nuisible qu'il exécuta sans le moindre remords.
Bien que l'enquête ait mis à jour la méthode et l'auteur des meurtres, Geralt ne comprenait toujours pas le véritable motif du complot orchestré par Syanna. C'est la belle elle-même qui éclaircit cet ultime mystère : ses projets meurtriers étaient avant tout motivés par un désir de vengeance envers ceux qui l'avaient condamnée à l'exil tant d'années auparavant. La vengeance, cette éternelle source de conflit et de souffrance, semblait devoir mener Syanna à sa perte… ou tout du moins à un cachot du palais ducal.
Un dernier détail tracassait encore Geralt, tel un minuscule caillou dans une botte. Syanna avait certes élaboré un plan complexe et mûrement réfléchi… mais dans quel but ? Le sorceleur ne comprit que trop tard son objectif ultime : étreignant sa sœur pour sceller leur réconciliation, Syanna assassina Anna Henrietta, dernière responsable à ses yeux de son exil forcé. Elle-même abattue quelques instants plus tard par le capitaine de la garde ducale, elle n'eut guère le temps de savourer sa vengeance.
En dépit de la cruauté dont Syanna avait fait preuve envers ses ennemis, Geralt éprouvait pour elle une certaine pitié, peut-être parce que lui aussi avait été traité comme un monstre toute sa vie… ou peut-être, plus simplement, parce que son cœur était bon. Quoi qu'il en soit, il rendit visite à Syanna dans sa cellule, où elle lui avoua l'objectif ultime de son plan : assassiner Anna Henrietta.
Par chance, Geralt parvint à lui faire entendre raison et elle décida d'attendre patiemment sa sentence, sachant bien que sa sœur Anarietta se montrerait clémente envers elle.

Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]