Une proposition immorale

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher

Une proposition immorale est une quête dans le Chapitre I de The Witcher 2: Assassins of Kings.


Guide[modifier | modifier le wikicode]

Cette quête est lancée automatiquement lorsque Loredo invite le sorceleur chez lui. Quand le sorceleur entre dans la cour, (vers 22h00) et s'il n'a pas encore tué le keyran, un marchand s'approchera lorsque Geralt parle avec Vernon Roche et l'informera qu'il y a un composant pour un piège à keyran caché dans la cour en arrière. À ce point, Roche offre de distraire le garde pour que Geralt puisse y aller.

Après avoir contourné le premier garde, Geralt rencontre un deuxième qui patrouille. Le sorceleur peut cafarder et se cacher derrière le rocher à droite du garde, mais il vaut mieux l'assommer avant pour que le sorceleur puisse revenir sans être aperçu.

Un troisième garde est devant la porte de la cour, mais il se tourne le dos pour pisser.

Note: Faites attention au seau à côté du coin du mur. Si vous procédez trop rapidement, vous pouvez l'accorcher et ceci averti les gardes. Évitez le seau et assommer le garde lorsqu'il est distrait.

Après avoir assommé le garde, le sorceleur trouvera la porte barrée alors il doit grimper par dessus le rocher à droite de la porte pour entrer dans la cour. Une fois à l'intérieur, une cinématique montrant Sheala et Loredo en conférence joue. Ensuite, le sorceleur observe les trajets pris par les gardes afin de s'en occuper, un à la fois et les assommer. Après, il peut monter l'échelle et écouter la conversation entre Sheala et Loredo.

La quête se termine après cette conversation, mais Geralt peut continuer à fouiller l'endroit qui contient des mallesavec des orins, du bois, et de la poussière de diamants / d'améthystes. Il n'est pas nécessaire de trouver la pièce pour le piège à keyran.

Notes[modifier | modifier le wikicode]

Il y a une deuxième petite cour à l'intérieur qui est aussi sous garde. En fouillant les malles, Geralt a probablement trouvé une clé qui ouvre la porte de cette petite cour, mais sinon, il peut également entre en sautant par dessus le mur. Il a le choix d'éviter ou d'assommer le garde avant d'entrer. À l'intérieur se trouve le composant pour le piège à keyran et, selon le niveau de difficulté, de l'armure. Après, Geralt peut monter l'échelle et sauter en bas du mur pour atteindre la cour en avant.

Entrée de journal[modifier | modifier le wikicode]

Une fois le calme revenu sur la place publique, Loredo invita Geralt à s'entretenir avec lui. Comme chacun le sait, les sorceleurs, au même titre que les troubadours, ne refusent jamais un bon repas. Mais c'était aussi l'occasion de sonder le commandant. Geralt accepta l'invitation.
Geralt s'y rendit en compagnie de Vernon Roche. Pour aller au bal, ce n'était certes pas le compagnon idéal, mais il s'agissait là d'obtenir des informations sur le tueur de rois, et pour cela il était doué.
Le commandant était un homme très occupé et nos héros furent éconduits sur le pas de la porte. Ils décidèrent d'attendre en bas et de discuter.
Si Geralt réussit à entrer dans la cour arrière inaperçu :
Lorsque Geralt apprit que Loredo était pressé parce qu'il devait retrouver une magicienne, il en suffoqua presque. Il faut savoir que le sorceleur a un gros faible pour les magiciennes et qu'il ne rate jamais une occasion de s'acoquiner avec elles. Ces maîtresses de la magie lui accordent d'ailleurs également leurs faveurs. Imaginez un peu ce qu'il a pu ressentir en apprenant que l'une d'entre elles tenait une réunion clandestine avec l'homme le plus influent de la région ! Il n'avait d'autre choix que de se faufiler derrière le bâtiment et d'écouter discrètement la conversation ! Il faut ajouter que l'un des marchands invités à la fête avait indiqué à Geralt où trouver de quoi tendre un piège au keyran. Le sorceleur envisageait de chasser le monstre du fleuve, et un piège était sans nul doute une bonne idée. Il ne restait à notre héros qu'à se faufiler à l'arrière du manoir, jusqu'à un coffre posé sur une plateforme en bois, attenante au mur.
Évitant avec talent gardes et obstacles divers, le sorceleur traversa le jardin pour atteindre l'arrière du bâtiment. C'est là qu'il entendit les projets du commandant et de la magicienne. Et quels projets ! Ils impliquaient directement Geralt ! Notre héros, muet comme un lendemain de scène de ménage, rejoignit Vernon Roche.
Riche de ces nouvelles informations, Geralt rejoignit Vernon Roche qui l'accompagna chez Loredo. Par la porte d'entrée, cette fois-ci.
Si Geralt accepte la proposition de Loredo :
Loredo fit alors une proposition au sorceleur. Geralt devait capturer Iorveth et ainsi payer la dette contractée à l'échafaud. Inutile d'expliquer la difficulté de la tâche, une garnison toute entière n'ayant même pas réussi à s'en charger. Néanmoins, le sorceleur accepta.
Le sorceleur quitta le manoir du commandant en ami. Loredo était certain de s'être muni de l'instrument idéal pour mettre ses plans à exécution. Le temps allait prouver combien il avait tort.
Si Geralt refuse la proposition de Loredo :
Loredo fit alors une proposition au sorceleur. Geralt devait capturer Iorveth et ainsi payer la dette contractée à l'échafaud. Inutile d'expliquer la difficulté de la tâche, une garnison tout entière n'ayant même pas réussi à s'en charger. Geralt suivit ses principes et refusa.
Lorsque Geralt déclina l'offre, Loredo devint rouge de colère. Le sorceleur se rendit compte qu'il venait de se faire un nouvel ennemi. Et le temps allait lui donner raison.