Vampire

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Vampire
Détails
V.O.
Wampir
Langue(s)
Langage des vampires

Vampire est un terme générique décrivant différentes espèces de créatures qui boivent du sang.


Espèces de vampire[modifier | modifier le wikicode]

Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

« Vampire ou revenant : être mort ramené à la vie par le Chaos. Alors qu'il a perdu sa première vie, le vampire met à profit sa seconde vie au cours de la nuit. Il sort de sa tombe à la lueur de la lune, il ne peut agir que sous les effets de ses rayons ; il attaque les adolescentes endormies ou les garçons de ferme dont il suce le sang sucré sans les réveiller ».
Physiologus

Le Baptême du Feu, page(s) 158

Les paysans mangèrent de l’ail en abondance et, pour plus de sécurité encore, suspendirent des couronnes d’ail à leur cou. Certains, des femmes en particulier, se fourrèrent même des têtes d’ail entières partout où ils le pouvaient. Le hameau entier empestait l’ail horrendum. Les péquenauds pensaient alors qu’ils étaient à l’abri du danger, que le revenant ne pourrait rien leur faire. Grande fut leur stupéfaction quand, à la nuit tombée, arrivant en battant des ailes, le revenant ne fut pas le moins du monde effrayé. Il se mit à rire, à grincer des dents de plaisir. “C’est bien que vous vous soyez ainsi apprêtés, siffla-t-il, je vais vous dévorer sans plus attendre, car j’apprécie bien mieux la chair accommodée. Rajoutez donc encore du sel et du poivre, et n’oubliez pas non plus la moutarde.
Liber Tenebrarum, ou le Livre des événements terribles mais véridiques jamais expliqués par la Science

Le Baptême du Feu, page(s) ?

— Laissons un instant la symbolique du sang, décida Régis, les mythes dont nous parlons trouvant effectivement une certaine justification dans les faits. Concentrons-nous sur les autres mythes, ceux qui ne sont que pure invention, mais qui sont pourtant largement répandus. Par exemple, chacun sait que quiconque est mordu par un vampire devient à son tour un vampire s’il survit. N’est-ce pas ?
— C’est vrai, dit Jaskier. Il existe une ballade…
— Connais-tu les fondements de l’arithmétique ?
— J’ai étudié les sept arts libéraux. Et j’ai obtenu mon diplôme summa cum laude.
— Après la Conjoncture des Sphères, il ne restait dans votre monde que mille deux cents vampires supérieurs environ. Parmi lesquels autant d’abstinents – nous sommes nombreux – que de buveurs invétérés – comme je l’ai moi-même été dans ma jeunesse. En règle générale, un vampire boit à chaque pleine lune, car la pleine lune est une fête que nous avons l’habitude… humm… d’arroser. Si l’on rapporte la chose au calendrier des humains, et considérant qu’il y a douze pleines lunes par an, nous obtenons un nombre théorique de quatorze mille quatre cents personnes mordues chaque année. Depuis la Conjoncture, si l’on se réfère encore une fois à votre échelle du temps, il s’est passé environ mille cinq cents ans. D’après un calcul rapide, il existerait donc en théorie vingt et un millions six cent mille vampires dans le monde. Si l’on complète ensuite le calcul par…
— Assez, soupira Jaskier. Je n’ai pas d’abaque, mais je peux parfaitement imaginer le nombre que cela représente. Ou plutôt non, je ne le peux pas. Ce qui signifie que la contamination vampirique est une idiotie totale et une pure invention.

Le Baptême du Feu, page(s) ?

Déjà dans ma jeunesse j’aimais bien… humm… prendre du bon temps en bonne compagnie ; de ce point de vue d’ailleurs, je ne me distinguais pas de la majorité des gens de mon âge. Vous savez ce que c’est, vous avez été jeunes vous aussi. Chez vous cependant, il existe un système d’interdictions et de limites, incarné par le pouvoir parental, les tuteurs, les supérieurs, les anciens, bref, par les traditions. Chez nous, cela n’existe pas. La jeunesse a toute liberté et elle en profite.
Le Baptême du Feu, page(s) ?

Comme tout vampire, je ne peux être repéré par aucune sonde vidéo ni aucun scannage, c’est-à-dire par aucun sortilège de détection. Il est possible, lorsqu’on se trouve physiquement à proximité, de dépister un vampire grâce à un sortilège analytique; en revanche, il est impossible de détecter un vampire à distance par un sortilège scannant. À l’endroit où se tient le vampire, le détecteur ne verra que du vide. Par conséquent, seul un magicien a pu se tromper et scanner quatre individus là où en réalité il y en avait cinq: quatre personnes et un vampire.
La Tour de l'Hirondelle, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]