Vilfrid Wenck

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Vilfrid Wenck
Identité
V.O.
Vilfrid Wenck
Espèce
Humain
Nationalité
Flag Redania.svg
Apparence
Yeux
Bleu
Statut
Titre(s)
Commissaire du roi Henselt

Vilfrid Wenck était le commissaire du roi Henselt de Kaedwen.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Vilfrid Wenck était un homme de haute stature; il était plus grand que Geralt et sa taille était deux fois supérieure à celle du nain. Ses vêtements étaient simples et ordinaires, semblable à ceux que portaient les avocats, les huissiers ou les messagers, mais il y avait dans ses mouvements un fermeté, une raideur et une assurance qui étaient familières aux hommes habitués à se déplaçaient en cottes de mailles et des ceinturons lestés de lourdes armes. Wenck était un soldat de métier. [1].

Vilfrid Wenck dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Dans Le Sang des Elfes[modifier | modifier le wikicode]

Lors d'une escorte d'un convoi pour le roi Demawend qui fut attaqué par la Scoia'tael, Vilfrid Wenck courbé sur sa selle, une flèche plantée dans son flanc et malgré sa blessure, le chevalier parait habilement les coups des deux elfes à pied qui l’attaquaient de chaque côté. C’est alors qu’une deuxième flèche atteignit Wenck dans le dos. Le commissaire s’écroula sur l’encolure de son cheval, la poitrine en avant, mais il se maintint sur sa selle. Paulie Dahlberg vola à son secours, armé de sa hache, tenait en échec l’elfe qui l’attaquait, tout en tirant au sol le commissaire Wenck blessé.

Un autre Scoia'tael, à pied, surgit de derrière le chariot. Paulie lâcha Wenck, se redressa, et fit virevolter sa hache. Puis il se figea sur place. Devant lui se tenait un nain à la barbe noire tressée en deux nattes, et coiffé d’un bonnet orné d’une queue d’écureuil. Paulie eut un instant d’hésitation. Ce ne fut pas le cas de son adversaire. C'est alors que l’armée de Ban Gleán vena en renfort.

Wenck était allongé, entouré par des soldats aux couleurs noir et or de Kaedwen. Il respirait péniblement, et chacune de ses expirations faisait apparaître des bulles de sang sur ses lèvres. Triss était agenouillée auprès de lui, Fredegard, un chevalier revêtu d’une armure flamboyante se tenait debout au-dessus d’eux. Avant de mourir, il confia au chevalier qu'ils avaient eu tort et avaient injustement soupçonné Yarpen Zigrin de trahison. [1]


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Ce n’est pas moi qui donne les ordres ici. Suis-moi, je vais te présenter. Pardon de ne pas l’avoir fait tout de suite, messire Wenck, mais mes gars et moi connaissons Geralt de Riv depuis très longtemps, nous avons vécu pas mal de choses ensemble. Geralt, voici messire Vilfrid Wenck, commissaire du roi Henselt d’Ard Carraigh, Sa Gracieuse Majesté de Kaedwen.
Vilfrid Wenck était un homme de haute stature ; il était plus grand que Geralt et sa taille était deux fois supérieure à celle du nain. Ses vêtements étaient simples et ordinaires, semblables à ceux que portaient les avocats, les huissiers ou les messagers, mais il y avait dans ses mouvements une fermeté, une raideur et une assurance qui étaient familières au sorceleur, et qu’il pouvait reconnaître même en pleine nuit, à la faible lueur d’un feu de camp. C’est ainsi que se déplaçaient les hommes habitués à porter des cottes de mailles et des ceinturons lestés de lourdes armes. Wenck était un soldat de métier, Geralt était prêt à le parier. Il serra la main que lui tendait le commissaire et s’inclina légèrement.

Le Sang des Elfes, page(s) ?

Il se tut de nouveau. Cette fois-ci, personne n’intervint. Manifestement, lorsque l’on s’entretenait avec le commissaire, il fallait s’habituer aux longues pauses entre les phrases.
Le Sang des Elfes, page(s) ?

[...]« La route est libre et praticable, je n’ai vu personne, il n’y a de traces ni de roues ni de sabots. » Je ferai mon rapport, alors ce maigrelet de messire Wenck au regard bleu et froid hochera la tête d’un air sérieux[...]
Le Sang des Elfes, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Le Sang des Elfes, Chapitre 4.