Viraxas de Kerack

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
Viraxas de Kerack
Identité
V.O.
Viraxas z Kerack
Espèce
Humain
Nationalité
Kerackien(ne)
Statut
Titre(s)
Roi de Kerack
Famille
Père
Belohun
Fratrie
Elmer (Demi-frère)
Egmund (Demi-frère)
Xander (Demi-frère)
Conjoint(e-s)
Ildiko Breckl
Roi de Kerack
Belohun

Viraxas de Kerack est le fils de Belohun, roi de Kerack et de sa première épouse. Il épousa Ildiko Breckl.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Viraxas avait le teint hâlé, les cheveux et les yeux noirs, et un nez proéminent.

Viraxas de Kerack dans la saga[modifier | modifier le wikicode]

Avant La Saison des Orages[modifier | modifier le wikicode]

Viraxas graissera largement la patte au Chapitre des Talents et des Arts pour organisé, financé et l'aidé à s’emparer du pouvoir contre l'obtention d'avantages commerciaux, de participation dans les chantiers navals ou les sociétés maritimes.

Dans La Saison des Orages[modifier | modifier le wikicode]

Il entama son règne par des édits tout à fait royaux. Primo, le jour de son couronnement a été déclaré fête nationale dans le royaume de Kerack, et jour férié. Secundo, une amnistie a été prononcée à l’encontre des criminels ; les condamnés politiques continuent de croupir en prison, sans droit de visite ni même de correspondance. Tertio, les droits de douane et les taxes portuaires augmentent de cent pour cent. Quarto, dans un délai de deux semaines, tous les non-humains et les sang-mêlé, qui nuisent à l’économie du pays et privent de travail les gens de sang pur doivent quitter Kerack. Quinto, il sera interdit de pratiquer à Kerack tout type de magie sans l’accord du roi, et les magiciens ne seront plus autorisés à posséder des terres ni de l’immobilier. Les magiciens habitant Kerack devront se débarrasser de leurs biens immobiliers et obtenir une licence. Ou alors quitter le royaume.[1]


Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

— Des quatre fils nés dans le mariage, l’aîné dans l’ordre de la succession – je ne connais pas son nom, car à la cour, il est interdit de le prononcer – a quitté le palais après une querelle avec son père ; toute trace de lui a disparu, personne ne l’a jamais revu. Le deuxième, Elmer, est un malade mental alcoolique, tenu enfermé ; c’est censé être un secret d’État, mais à Kerack, tout le monde est au courant. Les véritables prétendants sont Egmund et Xander. Ils se détestent, et Belohun en joue subtilement, il maintient les deux dans une constante incertitude ; pour ce qui est de la succession, plus d’une fois aussi il a réussi à favoriser ostensiblement l’un ou l’autre de ses fils adultérins, et à les leurrer par des promesses. Il se murmure même aujourd’hui qu’il aurait juré de laisser la couronne au fils qu’il engendrera avec sa nouvelle épouse, celle précisément qu’il épousera officiellement pendant Lammas.
La Saison des orages, page(s) ?

— Comment sais-tu que c’est Venzlav qui m’envoie ?
— C’est pourtant évident, répondit la dryade en souriant. Ekkehard est trop sot. Ervyll et Viraxas me haïssent trop. Je ne vois point d’autres domaines avoisinants.

L'Épée de la Providence, page(s) ?


Apparitions[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Notes[modifier | modifier le wikicode]


Références[modifier | modifier le wikicode]