Visenna

De Sorceleur Wiki
Aller à : navigation, rechercher
{{{caption}}}
Visenna
Identité
V.O.
Visenna
Espèce
Humaine
Apparence
Yeux
Vert
Cheveux
Roux
Statut
Profession(s)/
occupation(s)
Druidesse
Famille
Conjoint(e-s)
Korin
Enfant(s)
Geralt de Riv

Visenna est une druidesse et la mère du sorceleur Geralt de Riv.

Apparence et caractère[modifier | modifier le wikicode]

Visenna avait des taches de rousseur et des yeux verts. Des cheveux roux comme le feu, serrés par un bandeau de peau de serpent incrusté d'un joyau sur son front. [1] Un petit nez et un menton étroit. [2]

Visenna a commencé sa carrière de druide dans le Cercle des druides de Mayen. Elle a passé son temps à voyager de par le monde pour soigner tous ceux qui en avaient besoin. [1]

Visenna dans la Saga[modifier | modifier le wikicode]

Dans La route sans retour[modifier | modifier le wikicode]

Visenna rencontre le guerrier Korin. Ensemble ils combattront un monstre créé par le mage Fregenal, le kochtcheï, ainsi que les hommes embauchés par Fregenal pour rançonner les habitants du coin. A la fin de la nouvelle, Visenna et Korin, tombés amoureux, décideront de faire un bout de chemin ensemble. [1]

Dans L'Épée de la Providence[modifier | modifier le wikicode]

Geralt a l'opportunité de la rencontrer par hasard lorsqu'elle vient soigner les blessures très graves qu'il a subies dans la région où elle se trouvait. Si Geralt n'a pas eu le temps de lui demander pourquoi elle l'avait abandonné quand il était enfant, elle lui apprendra cependant que c'est bien elle et non Vesemir qui l'a prénommé Geralt. [2]



Sous la plume de Sapkowski[modifier | modifier le wikicode]

La fille en habits d’homme avait des taches de rousseur et des yeux verts. Un étrange joyau brillait sur son front.
— « La route sans retour », dans la collection Quelque chose s'achève, quelque chose commence, page(s) ?

« Voici Dame Visenna, dit lentement Mikula. Du Cercle de Mayen. Elle a répondu à notre appel à l’aide. Ceux de Klucz la connaissent déjà, car là-bas elle a soigné les gens et rétabli leur santé grâce à ses pouvoirs. C’est un petit bout de femme, mais son pouvoir est immense. Cela va bien au-delà de notre entendement et ça nous fait peur, mais cela nous sert dans notre combat. »
Visenna se retenait de faire des commentaires, elle ne disait pas un mot et ne faisait pas un geste envers la foule rassemblée. Mais le pouvoir à peine voilé de la frêle magicienne aux tâches de rousseur était incroyable. Avec surprise, Korin sentit comment un enthousiasme étrange s’emparait de lui, comment la peur de ce qui attendait sur la passe, la peur de l’inconnu, se réduit, s’évapora, perdit toute importance tant que le joyau sur le front de Visenna brillait.

— « La route sans retour », dans la collection Quelque chose s'achève, quelque chose commence, page(s) ?

— Vous avez toujours été cynique. Déjà bien avant, à Mayenne. Tout particulièrement dans votre relation avec les hommes. Vous n’aviez que quatorze ans mais il y avait déjà plein de bruits qui circulaient sur vos…
— « La route sans retour », dans la collection Quelque chose s'achève, quelque chose commence, page(s) ?

En levant la tête, il put désormais l’observer précisément. De faible constitution, elle portait des vêtements d’homme. La pâleur de son maigre visage luisait dans l’obscurité.
L'Épée de la Providence, page(s) ?

Il l’observa encore une fois en profitant de la lumière. Ses cheveux étaient serrés par un bandeau de peau de serpent. Ses cheveux…
Il ressentit une douleur étouffante dans la gorge et la poitrine, et ferma violemment les poings.
Ses cheveux étaient roux comme le feu. Éclairés par la clarté de l’âtre, ils paraissaient vermillon comme le cinabre.

L'Épée de la Providence, page(s) ?

Il n’y avait aucune ressemblance. Son profil était tout autre. Un petit nez. Un menton étroit. La femme ne disait rien. Elle se pencha enfin et le fixa dans les yeux. De près. Toujours sans un mot.
L'Épée de la Providence, page(s) ?


Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Références[modifier | modifier le wikicode]